Contact

Contact
cliquez sur la photographie

lundi 1 janvier 2018

Ultime douceur


Ultime douceur




Elle coule au galop, sa gracieuse encolure
Me laisse croire enfin qu'elle est de bon vouloir
Par ses sentiers qui sont à mes yeux si obscurs
J'ai le désir de me pendre à sa chevelure
Laissant couler mes larmes en un si doux mouchoir.

Elle est de ce pays et bien plus que la sève
Elle l'a enfanté lui offrant son climat
Elle dépose ainsi tout au long de ses grèves
De sombres désespoir plus souvent que des rêves
Lorsque dans son courant vient se briser un mât

Elle est fée maléfique , sorcière nautique
Et dernier tombeau de ses amants défunts
Qui dans un luxuriant voyage aromatique
Se noyèrent perdus dans sa tendre musique
Et périrent en extase vaincus par ses parfums

Leur grande soif s'offrit la rivière toute à boire
Magnifique festin aux milliers de couleurs
Convives amoureux se donnant à la Loire
Oubliant leur destin fascinés par sa gloire
Afin de lui céder leur ultime douceur



Tableau 1 

Tableau 2

jean pierre burgeot

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Le dragueur de sable !

Comment ouvrir les yeux ? Il était une fois une mère heureuse élevant son garçon auprès d'un mari aimant, d...