Contact

Contact
cliquez sur la photographie

dimanche 5 août 2018

Au fond du jardin


Au fond du jardin


Tout au fond de notre jardin
Se dressait une petite cabane
Un souvenir devenu insane
Le relent d'un passé incertain

En ce royaume des araignées
J'ai vu grandir mes peurs enfantines
Et toutes mes angoisses intestines
Toujours présentes malgré les années

Quand la nuit je devais y aller
Il m'en fallait bien du courage
Ce petit séjour sans partage
Me laissait pantelant et inquiet

Refrain

La porte s'ouvrait sur un abîme
Un monde inquiétant et hostile
Bien loin des lumières de la ville
Dans le secret des angoisses intimes

À un clou tordu pendait dans le noir
Des journaux soigneusement coupés
Petits carrés d'un vilain papier
Pauvre confort qu'on pouvait avoir

Refrain

Sous mes pieds le monde s'effondrait
Je voyais les reflets d'une rivière
J'entendais les bruits de la terre
Quand enfin je me déculottais !

Monstre de mes années enfantines
À qui je devais livrer bataille
Pour enfin vider mes entrailles
Dans ces redoutables latrines

Refrain






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

À la fête des Duits …

Compère qu'as-tu vu ?     J'ai vu, le long de notre Loire, un tepee où  deux chanteurs avaient élu domicile . Ils reprenaient d...